Ciao Lorette

Quelques mots pour accompagner une personne qui en peu de temps avait réussi à se faire aimer et apprécier dans notre association.

“L’ennui dans ce monde , c’est que les gens intelligents sont pleins de doutes, alors que les imbéciles sont pleins de certitudes”.

Cette citation de Bertrand Russel, mathématicien et prix Nobel de littérature m’est venue à l’esprit quand j’ai cherché à évoquer la mémoire de Lorette toujours inquiète de n’avoir pas réussi ce qu’elle avait entrepris.

Lorette est arrivé au club le 16 Aout 2017 pour prendre en charge le secrétariat de l’École de Rugby du RCT. Une tache importante et variée, des éducateurs à gérer, des tournois à préparer pour que des minottes et des minots s’éclatent en pratiquant leur sport préféré : le rugby. 
Elle a fait ses classes, elle a découvert le monde de l’Ovalie, inscrits des centaines de jeunes, préparé les déplacements et surtout elle s’est investie à fond dans les deux évènements majeurs qui ponctuent la vie de l’EDR, l’école de rugby : le Tournoi du Muguet qui rassemble, le 1er mai, plus de 600 jeunes sur la pelouse de Mayol et le super challenge de France, une compétition des M14, qui en de saison est le passeport qui permet de passer de L’École au groupe Élite.
Chaque fois, beaucoup d’inquiétude, de questionnement dans la préparation et dans le déroulement. Et chaque fois, elle semblait surprise devant le spectacle des minots et des parents ravis d’avoir vécu des moments inoubliables grâce à elle.

Nous aussi, nous avons vécu des moments inoubliables avec Lorette, sa joie de vivre, son écoute et sa disponibilité. Elle aimait s’occuper des stagiaires qu’elle a formés et je crois qu’elle a beaucoup apprécié le travail qu’elle faisait et l’ambiance qu’elle a rencontrée au club. 
Je me fais le porte-parole des dirigeants, des staffs et surtout des Guerriers et Guerrières du Pilou – Pilou pour remercier Lorette pour son investissement, son sourire et sa disponibilité.
Son passage trop court au RCT a marqué le club et je serai toujours surpris et peiné de ne plus entendre “Bonjour, El Présidente si” qui m’accueillait chaque fois que j’arrivais au bureau. 

Ciao Lorette et merci d’être passée trop rapidement au club Rouge et Noir pour partager des valeurs qui font notre force.

Alex MASSARI

Fermer le menu
error: Content is protected !!