Le point en cette fin de saison si tourmentée

Nous avons traversé une saison tourmentée par la crise de la Covid-19 et l’apparition de candidatures d’opposition.

La crise de la Covid 19

Grâce au travail, à l’investissement de tous et à l’utilisation de la plateforme Zoom, nous avons tenu des réunions régulières et nombreuses pour que, pendant le confinement, les joueurs, les staffs et les parents ne se sentent pas abandonnés.
La reprise a été plus problématique du fait de la navigation à vue imposée par les incertitudes liées au virus, incertitudes qui demeurent car les informations les plus contradictoires circulent (port du masque, retour du confinement, réunion etc.).
Cela explique le report de l’Assemblée Générale Élective en septembre, en espérant qu’elle pourra se tenir dans des conditions sanitaires normales.

L’apparition de candidatures d’opposition.

Ce qui, à notre avis, aurait dû demeurer strictement interne au sein de notre Association, a été exposé dans Var Matin, sans qu’un droit de réponse ne nous soit offert.
Je partage l’analyse de Monsieur le Maire de Toulon, Hubert Falco, et son inquiétude sur l’impact négatif que peut avoir la parution dans la presse, de divergences au sein de notre club.

Quelques précisions pour essayer de comprendre la situation actuelle.

Au mois de mars, lors d’une rencontre avec Olivier Rouard, je lui avais proposé que nous assurions la coprésidence de l’Association.
J’ai cru que cette suggestion l’intéressait.
Aussi quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre, lors d’un coup de fil début avril, que sous son égide, des personnes entendaient succéder au Comité Directeur actuel.
Sans même attendre la tenue de l’Assemblée générale élective et l’issue du vote, elles s’étaient d’ores et déjà réparties tous les postes clés de l’Association. On me proposait pour ma part la présidence de la Commission Sociale et Éducative.
Une véritable chasse aux sorcières, était envisagée prévoyant d’exclure un certain nombre de personnes « non grata », qu’elles œuvrent dans le domaine sportif ou administratif.

Olivier Rouard devant ma réaction, m’a, à son tour, proposé un poste de coprésident pour un an, mais le climat de confiance et d’amitié qui, je le croyais, régnait dans l’Association avait été détruit et cette proposition ressemblait plus à une mise sous l’éteignoir, qu’à une offre sincère.

A commencé alors un double langage : celui apparemment convivial utilisé par Olivier Rouard et celui, très guerrier et insidieux, utilisé par sa garde rapprochée qui m’a reproché, successivement, mon âge, mon attentisme, ma gestion de père de famille, la désaffection des staffs etc.
Comme le dit le proverbe : “Qui veut tuer son chien, l’accuse de la rage”.

Depuis j’essaie de trouver des réponses logiques à des questions qui se bousculent dans ma tête :

  • Doit-on continuer à défendre, comme je le fais sans faiblir depuis des années avec le Comité Directeur, le statut et l’indépendance de notre association-support tout en menant en concertation avec la SASP une politique sportive ambitieuse ?
  • Pourrait-on accepter que le RCT Association soit mis sous tutelle ?
  • Doit-on juger un homme sur son âge ou sur son bilan ?
  • Nos détracteurs n’oublient-ils pas un peu vite l’implication et le travail, effectués indépendamment de leur âge, par des personnes très actives et impliquées, travail qui a d’ailleurs été régulièrement salué et donné en exemple par l’ex-Adjoint au Maire de Toulon, délégué aux Sports, pendant nos AG ?
  • Pourquoi ne pas avoir saisi la main tendue en mars dernier, quand un climat de confiance et d’amitié régnait, pour l’accepter en juin quand beaucoup d’attaques avaient eu lieu ?
  • Pourquoi exiger le retour aux affaires d’un ancien président qui a laissé un trou de près de 100 000 euros que nous avons mis plus de 2 ans à combler grâce à la compréhension et l’investissement des staffs et au travail des dirigeants, Bruno Naud en particulier?
  • Comment se fait-il que lorsque l’Association accusait un déficit de près de 100.000 euros, les candidats ne se bousculaient pas, et qu’aujourd’hui, sa santé financière étant bien meilleure, les prétendants soient bien plus nombreux ?
  • Cette insistance à vouloir écarter l’équipe actuelle, aurait-elle un lien avec les futures élections à la présidence de la FFR ?
  • Comment expliquer que toutes nos décisions n’aient jamais été critiquées et toujours été adoptées à l’unanimité par le Comité directeur, si elles étaient si mauvaises ?

La Convention et le projet sportif, social et éducatif du RCT Association.

Grâce à l’implication de Philippe Logier, de Jean-Claude Ballatore et de Philip Fitzgerald, la convention est prête à être signée.
Je vais présenter début Août, dès son retour de vacances, le projet sportif du RCT Association à Bernard Lemaître pour lui prouver que nous continuons, en l’amplifiant, la ligne sportive approuvée par le Comité Directeur et mise en place depuis 2 ans.
Il constatera qu’il y a convergence entre les objectifs et les ambitions de l’Association et de la SASP.

Préparation de la saison prochaine

Nous n’avons cessé de travailler pendant le confinement et après, sur la préparation de la saison prochaine.
Marc Ravanello et la Commission sportive ont fourni un travail remarquable et ils se sont beaucoup impliqués dans cette démarche.
Nos staffs sont constitués et pratiquement toutes les Commissions mises en place, sans se livrer à la moindre chasse aux sorcières, contraire à la tradition du RCT Association qui comme il est précisé dans ses statuts (Article 4) « (…) est une association membre de la Fédération Française de Rugby (FFR). Elle a pour objet de développer, de promouvoir la pratique du rugby et de créer entre tous ses membres des liens d’amitié et de solidarité. »

En conclusion, nous sommes prêts pour la saison prochaine et bien sûr, nous serons encore plus forts dans cette période incertaine, si des personnes volontaires et combatives viennent renforcer nos rangs dans l’intérêt exclusif des jeunes qui viennent au RCT pour vivre leur rêve et la passion du rugby.

Alex Massari,
Président du RCT Association

  • Post published:15/07/2020